Exposition  » Un Pas pour l’ARMÉNIE « 

Organisée par la Galerie l’Âne Bleu de Marciac, la Galerie 21 de Toulouse et Montpelier
Lieu de l’évènement
PLACE DU SALIN
3, Impasse de la Trésorerie 31000 Toulouse
FACTORY 5.42
5 rue Matabiau 31000 Toulouse
Galerie 21 Pibrac 2 Rue Principale 

affiche Arménie un pas pour l'armenie Galerie 21

 

Toulouse et en Occitanie Mai – Juin 2021

« Comment vous exprimer le sentiment que nous avons eu en visitant il y a trois ans EREVAN ?
Nous avons découvert un pays aux multiples facettes.
Une nature extraordinaire luxuriante et variée.
Une culture riche et pérenne par son histoire.
Une civilisation accueillante et joyeuse.
Aujourd’hui, depuis les  » 44 jours » de guerre, de l’opération poing d’acier du Haut-Karabagh, et la pandémie que nous connaissons tous malheureusement, le sourire s’est peu à peu transformé en tristesse.
De nombreux étudiants, militaires, et jeunes, sont revenus mutilés.
Par ces drones « SUICIDES » qui ont fait des ravages considérables causant la mort de 2425 soldats et infligeant des blessures très sévères aux survivants.
Je revois ce visage fier de ses étudiants, le Chef du Département de littérature et de culture russe et mondiale de l’Université russo-arménienne, et, professeure agrégée, d’Erévan, Lilit Meliksetyan.
Aujourd’hui meurtrie par les sièges vides de ses jeunes qui ne reviendront plus.
Alors pour eux nous avons décidés de dire OUI ! »

  • Comment
    En effet, Saty directrice de la Galerie l’âne bleu à Marciac nous a proposé de participer et d’organiser ensemble avec l’Amicale des Arméniens de Toulouse : UNE EXPOSITION CARITATIVE.
  • Pourquoi
    Le choix de cette action découle de l’implication dans cette startup d’un jeune diplômé français, d’origine arménienne, ayant grandi à Perpignan et réalisé ses études à Toulouse, qui s’est installé en Arménie, au mois de décembre dernier, afin de contribuer au développement de cette structure.
    Armbionics démarrant tout juste son activité, elle a naturellement besoin de moyens financiers importants afin d’accompagner son lancement et sa croissance.

    POUR LA CONCEPTION DE PROTHÈSES
  • Pour ce faire :

Plus de 20 artistes participent à cette opération, originaires de Toulouse de France, d’Europe, du Liban…
Christine Béglet . Danielle Burgart . Natacha Boughourlian . Angèle Chanjou . Coeurdacier
Louis Daliers . Priscille Déborah . Anny Dromard . Pascal Garin . Roselyne Jousseaume
Annie Kurkdjian . Mélanie Maura . Anne Pourny . Pierre Raynal
Michel Roty . Jacques Rouby . Jean-Pierre Seférian . Saré . Saty
Raffy Sarkissian . Marc Souque . Guillaume Toumanian . Rémi Trotereau . Anne Vautour . Guy Walter…
Ils donneront une œuvre, vendue au bénéfice de cette cause.
Les artistes vivent actuellement des moments difficiles, économiquement, psychologiquement, et socialement, pourtant, ils sont là !
Ils ont répondu PRESENTS !

Parce que notre culture, nos artistes sont les sentinelles de notre civilisation tout comme notre jeunesse à venir !
Nous comptons sur vous pour acquérir à cette occasion une œuvre d’un artiste.
Programme des événements organisés dans le cadre de la présentation de cette exposition-vente caritative à Toulouse :
L’événement commencera le samedi 29 mai à 10h pour se terminer le dimanche 6 juin à 19h.

        ÉVÉNEMENT D’OUVERTURE (Place du Salin)
  • Samedi 29 mai, de 15h à 18h :
    Convivialité extérieure sous Barnums, avec les artistes, la presse et Radio Présence.
  • samedi 29 mai, à 16 h :

La Galerie 21 présentera les artistes, les invités (l’Amicale des Arméniens et l’âne bleu) à l’extérieur de la galerie ainsi que le déroulé de la manifestation
(vente de toiles au bénéfice de la Startup arménienne Armbionics, pour la conception de prothèses).
Interviews d’artistes

         ÉVÉNEMENT DE CLÔTURE (Place du Salin)
  • dimanche 6 juin, de 15h à 18h :
    Cérémonie de clôture en présence du Vice-consul d’Arménie du Maire de la Ville de Toulouse et de la Présidente de la Région Occitanie.
    Les deux galeries présenteront le montant recueilli au cours des 8 jours d’exposition
    Remerciements aux participants et organisateurs
    Musique arménienne
    Discours des institutions
Organisateurs
  • Galerie l’Âne Bleue
    Saty – 06.87.54.70.17 – ane.bleu.galerie32@gmail.com
  • La Galerie 21
    Sylvie Amigo-Soulet – 06.86.12.41.83 – galerie21.tls@gmail.com – www.galerie21-toulouse.fr
  • Factory 5.42
    L’Amicale des Arméniens de Toulouse Midi-Pyrénées
  • Stéphane Kojayan – 06.80.42.39.59 – stephane.kojayan@hotmail.fr
  • L’Amicale Arménienne de Montpellier Languedoc-Roussillon
    Hakob Harutyunyan – 06.31.07.91.64 – hakob.haroutunian@gmail.com


    Sans oublier nos Partenaires :

    La Région Occitanie
    L’Ambassade de la République d’Arménie
    La ville de Montpellier
    La Mairie de Toulouse
    Le Département du Gers
    Les artistes d’Occitanie
    Mairie de Marciac

Bénéficiaire
ARMBIONICS

Le peuple arménien a traversé à l’automne 2020 une épreuve terrible, sans doute la plus dure de son
histoire depuis le génocide des Arméniens, il y a plus d’un siècle, suite à l’agression militaire de la
coalition turco-azérie et de mercenaires islamistes sur son territoire historique : l’Artsakh (HautKarabakh).

Cette jeune République démocratique, l’Artsakh, vivante et dynamique, qui avait autoproclamé son
indépendance à la chute du régime soviétique et démontré au monde sa volonté de vivre libre et son
attachement aux valeurs européennes et à la francophonie, a subi une attaque lancée par
l’Azerbaïdjan et ses alliés, en parfaite violation de la Charte des Nations Unies, dans une volonté
délibérée d’annihilation de la population locale.

Vaincue, le 10 novembre 2020, par une dictature pétrolière corrompue, soutenue par la deuxième
armée de l’OTAN, après une lutte acharnée pour assurer sa défense pendant près de 44 jours, les
Arméniens ont dû faire face à une guerre déséquilibrée avec, notamment, des armements de
dernière génération, extrêmement meurtriers, faisant appel de façon massive à des drones de
combats et des moyens d’observation et de communication satellitaires transformant ainsi la région
en un champ de démonstration des plus macabres. Avec, pour conséquence, un nombre très élevé
de victimes, près de 5000 soldats et de civils décédés, et des milliers de blessés dont un grand
nombre très grièvement, avec des amputations des membres inférieurs ou supérieurs.

Face à cette situation de catastrophe humanitaire pour les Arméniens et, afin d’agir de façon efficace
et cohérente, les associations arméniennes de la région Occitanie se sont unies au sein d’un collectif
afin de coordonner, sur le terrain, leurs actions de soutien vis-à-vis du peuple arménien du Caucase
du Sud.

L’une des actions soutenues par le Collectif des associations arméniennes d’Occitanie, dont l’Amicale
des Arméniens de Toulouse représente l’un des piliers, consiste à aider le lancement d’une startup
arménienne, Armbionics, spécialisée dans la conception et la réalisation, en Arménie, de prothèses
de membres supérieurs à destination, notamment, des blessés de cette récente guerre.

Le choix de cette action découle de l’implication dans cette startup d’un jeune diplômé français,
d’origine arménienne, Manvel Grigoryan, ayant grandi à Perpignan et réalisé ses études à Toulouse,
qui s’est installé en Arménie, au mois de décembre dernier, afin de contribuer au développement de
cette structure.

Armbionics démarrant tout juste son activité, elle a naturellement besoin de moyens
financiers importants afin d’accompagner son lancement et sa croissance.

Le Collectif des associations arméniennes d’Occitanie s’est déjà engagé à hauteur de 15.000 € pour
permettre à Armbionics à participer à un appel à candidature auprès d’une structure locale lui
permettant de doubler sa mise. Aujourd’hui, avec cette exposition-vente intitulée « Afin de renaître
» nous souhaitons aller plus loin et apporter un financement complémentaire à cette jeune startup
arménienne.

Cette exposition est réalisée sur proposition et grâce à Saténick Emrinian, directrice de
la galerie d’art « l’Âne bleu », située à Marciac, en mobilisant sa communauté d’artistes-peintres qui
offrent leurs œuvres pour ce projet philanthropique. Cette manifestation est menée intégralement
sur le principe du bénévolat par l’ensemble des contributeurs.

La galerie 21 de Toulouse Pibrac et Factory 5.42 ouvrent leurs portes à cette noble cause.

         LES ARTISTES

Christine BEGLET
Née dans le sud-ouest de la France Christine Béglet vit à Toulouse. Diplômée en peinture de l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, c’est en 1993 qu’elle découvre le collage et commence à réaliser ses premiers tableaux avec du papier. Ses collages sont présentés dans de nombreuses expositions individuelles et collectives, salons, maisons de la culture, dans des galeries privées, en France mais aussi au Canada et en Chine.

Natacha BOUGHOURLIAN
Natacha est une photographe autodidacte. C’est à 8 ans que l’histoire commence. L’authenticité avant tout ! Ce qui prime c’est l’émotion. Elle ne retouche pas ses photos pour mieux transmettre et garder intacte l’intention des artiste, leur sensibilité. Par son travail et sa quête de vérité, elle est en recherche des expressions les plus spontanées pour mieux les éclairer.

Danielle BURGART
Elle nous livre une figuration que creuse sans cesse la filiation de l’humain et de l’animal. Nous sommes pétris d’une même humanité semble-t-elle nous dire.

Angèle CHANJOU
Des petits riens, mis bout à bout, le fil se délie. Ecriture plastique d’un intime jeu de je – la matière est pré/texte – le geste sériel.

COEURDACIER
Artiste polymorphe, déforme l’aspect du quotidien, nous mène dans les fantasmes de nos nuits noires.

Louis DALIERS
Des études à la cambre en section décoration. Après une carrière professionnelle.
Louis Daliers a entrepris des cours de peintures et de gravure à l’Ecole de Arts de Braine l’Allend (Belgique), fréquentant notamment l’Atelier de gravure de Paul Dumont.

Priscille DEBORAH
Née en 1974, Priscille Deborah a, depuis l’enfance, consacré son temps libre à l’apprentissage et à la pratique de la peinture et ce n’est qu’en 2007, qu’elle entreprend de consacrer sa vie à son art. Sa technique est centrée sur le geste, l’énergie, l’expression ; le résultat compte moins que le moment rituel et magique de l’acte qui ouvre sur la profondeur de la démarche.

Anny DROAMRD
Après avoir travaillé l’aquarelle pendant de nombreuses années, Anny s’intéresse au travail de l’encre qui pour elle offre plus de possibilités à l’expression personnelle. Elle commence par étudier l’art traditionnel des peintres asiatiques, le maniement des pinceaux à calligraphie. Elle poursuit cet apprentissage par une recherche plus contemporaine de la peinture, et donne donc libre cours à son imagination et essaie d’atteindre la simplicité du geste, ce que les asiatiques appellent «l’unique trait de pinceau».

Pascal GARIN
Etude à la faculté d’Arts plastiques de Paris 1 Sorbonne. Il est avant tout un créateur, en trente ans de travail pictural, sa peinture a toujours été résolument tournée vers le non figuratif.

Roselyne JOUSSEAUME
Ecole des Arts Appliqués de Paris ensuite étude aux Beaux-Arts de Toulouse, l’artiste nous invite dans son monde réinventé où hommes, chevaux et taureaux semblent danser une ronde barbare.

Annie KURKDJIAN
Née pendant la guerre civile à Beyrouth, elle va dans son œuvre prendre un chemin différend que la lecture classique de l’horreur, ou la fuite dans une évasion idyllique, son travail nous conduit dans des espaces chaleureux intimes de la métaphore, transformation des corps, l’horreur psychologique, la paralysie et la difformité. Ses peintures sont conçues comme des études universitaires sur la peur et la psychose.

Thérèse MARTIN
Universitaire passionnée par l’art du regard sur les paysages insolites, elle nous ouvre des horizons étranges et nous accédons grâce, à sa vision du monde à une part de notre quotidien invisible dans le tumulte de notre vie.

Mélanie MAURA
Née en 1984 à Lourdes, licenciée en Arts plastiques se définissant aujourd’hui praticienne du quotidien au travers de différents langages plastiques : dessin, peinture…

Anne POURNY
Peintre et graveur, Anne Pourny vit et travaille aujourd’hui en Gascogne, au pied des Pyrénées, après avoir travaillé en région parisienne. Dans le courant de l’abstraction lyrique, Anne Pourny développe une expression personnelle dont les sources principales ont été d’une part les œuvres de Turner et d’autre part un grand intérêt pour la philosophie et l’art asiatiques.
Pierre RAYNAL
Professeur aux Beaux-Arts de Tarbes en section gravure-photographie. Il visite les paysages de campagne et mêle dans ce monde humain une mécanique insolites.

Michel ROTY,
Le monde de ROTY est … admirablement ficelé. Aux maxi formats présentés dans les mégas expos, cet explorateur de l’intime oppose, depuis 14 ans, des peintures larges et longues de onze ou vingt centimètres. Il y incruste minutieusement, délicatement des pépites, vaguement charnelles. (Françoise Monnin)

Jacques ROUBY
Né en 1953 à Gourdon dans le lot, après s’être longtemps adonné au dessin, ses recherches le conduisent à la matière, des œuvres qui ressemblent à des plans-reliefs qui dessinent sous nos yeux des territoires inconnus. Abstractions figuratives d’un monde imaginaire, agglomérats de cartons que l’artiste assemble avec soin après les avoirs exposés des jours et des jours au grand air.

SARE
Un monde fantastique peuplé de personnages tout à la fois proches de la caricature et présentés dans leur vérité dérisoire. Critique féroce souvent qui se rattache par l ‘esprit à bien des artistes des siècles passés.

Raffy SARKISSIAN
Né au Liban a réalisé ses études dans un premier temps à l’Académie des Beaux-Arts de Beyrouth, ensuite à Paris où il s’est perfectionné dans l’atelier de César à l’Ecole Nationale supérieurs des Beaux-Arts de Paris. Raffy Sarkissian ne bricole pas, il est peintre et sculpteur, c’est sa passion et sa condition. C’est un fait, tout ce qui sort de ses mains est une réflexion poétique sobre et vivante sur ses racines.

SATY
Elève de Raffy Sarkissian, auditeur libre aux Beaux-Arts de Paris. Saty prend le temps de se fondre dans les couleurs afin de faire surgir les fantômes d’un passé présent.

Jean-Pierre SEFERIAN
Suit des cours de dessin à l’Ecole des Arts Appliqués et Techniques, auditeur libre aux Beaux-Arts de Paris. Travail d’expérimentation de la matière, pratique la gravure en taille douce (eau-forte – pointe sèche, aquatinte, héliogravure) Un travail profond sur ses racines avec la série Désert.

Marc SOUQUE
Il fait naître de façon empirique des êtres qui s’incarnent par taches successives. Marc Souque va à leurs rencontres et provoque l’accident, les accidents qui rendent unique, car inattendus, surprenants.

Guillaume TOUMANIAN
Dans un monde saturé d’images, la peinture peut-elle encore imposer une présence ? A cette interrogation Guillaume Toumanian répond par une expérience celle de la disparition. Pour lui peindre un paysage, un corps, c’est peindre ce moment de retrait, d’effacement.

Rémi TROTEREAU
Né en 1956 à Vierzon dans une famille d’artistes et inventeurs. Peintre, sculpteur Rémi Trotereau emploie à peu près tous les matériaux terre, bois, cordes, ciment, tissu, débris de métaux. On le voit creuser l’humain de l’intérieur, en mettre au grand jour à chaque œuvre l’animalité tapie dans les tréfonds…

Anne VAUTOUR
Etudes de dessin et de peinture dès 1962. Elle fait les Beaux-Arts de Toulouse, mais aussi les cours d’Arts Plastiques dans l’atelier de C. Schmidt et au Musée des Augustins de Toulouse. En 1996, elle décide de se consacrer à la peinture en travaillant le jour et peignant la nuit. Elle étudie aussi la sculpture et céramique.
Equilibre et musicalité

Guy WALTER
La liberté du geste que le corps amplifie, en dehors d’un objectif ou d’un plan préétabli, lie la peinture au corps dans un acte de « dancing-painting »

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *