Emmanuel Vaksmann, Michel Aliot, et  Didier Amigo présents pour un dialogue à trois sur notre artiste Madeleine Ducau.

Ils ont deshabillé ses oeuvres pour les laisser à la simple chaleur de leurs regards et émotions. Tantôt à l’unisson parfois sceptiques.

La vision acérée d’un journaliste penchant vers une volonté de ne pas expliquer l’oeuvre et de l’autre un littéraire offrant des mots à une abstraction.