Pierre Ribà –  une exposition « Parenthèse » à la galerie 21

« Le plaisir des mots et les sens opposés qu’ils portent en eux.
Ce hasard que nous réfutons par peur de ne pas être crédibles.
Tous ces duels nous rapprochent de cet impact inévitable à notre propre construction.
La rencontre !

Alors qu’aujourd’hui, le monde du net est engorgé de sites de rencontres, d’échanges et de découvertes, c’est diamétralement, différemment, que le contact s’est établi avec Pierre Ribà.
Son travail, nous l’avions déjà rencontré et aimé.
Comme un secret, les œuvres de Pierre, nous apparaissaient sur un salon ou sur des publications.
C’est précisément, dans ce secret que se loge la plupart du temps, la coïncidence qui infléchit le destin.
Je n’en dévoilerais pas plus pour le moment, mais je tenais dans ces mots, à remercier Anne Devailly.

Devant le seuil de son atelier, à travers des vitres parsemées d’affiches d’expositions, un paysage géologique nous apparaît.
Toutes les œuvres de Pierre Ribà sont là !
Les différentes strates de ces études dévoilent parfois un visage, parfois un dialecte, ou encore une idée.
La main de l’artiste façonne, compresse, contracte et affleure ce carton comme le temps s’y emploie sur le relief terrestre.
Pierre Ribà, architecte dans ses premiers amours, dessinera la topologie de nombreuses autoroutes du sud de la France et ses aires de repos.
Mais c’est en tant que décorateur de scène théâtrale qu’il découvre dans les années 50, le carton.
Là encore, c’est une affaire de rencontre !
Lorsque le pan entier d’un décor tombe sur l’angle d’une table et dévoile aux yeux de Pierre ces alvéoles.
C’est ce jour-là, que Ribà est né !
Il en fait sa recherche, son expression.
Toutes les cavités, les ondulations de ce matériau ne cessent de le pousser à la création.
Il l’autopsie, le découpe, l’analyse.
Une fois que la science n’a plus de secret pour lui, il poétise ce papier en 3 dimensions.
C’est ainsi que j’ai pu découvrir, que ce n’était pas le traitement scientifique auquel on le soumettait, qui faisait de lui « Carton » ou « œuvre », mais la façon même dont l’homme fait sa rencontre.
Pierre Ribà expose depuis 1958, ses œuvres : Cartons, bronzes, résines.
Grand sculpteur, mais aussi dessinateur, c’est justement dans cette technique à Balma, que vous pourrez découvrir une parenthèse de chacun d’entre nous.
Sa Parenthèse !
Des dessins collages à la manière Ribà, pour ne pas oublier que les rencontres sont l’essence de la vie !
L’exposition présentera une quinzaine de dessins et deux œuvres majeures de Pierre Ribà. »
Sylvie Amigo Soulet

À la Galerie 21 de Balma.
21 rue des Œillets 31130 Balma.
Du 01/01/2022 au 31/03/2023
galerie21.fr
galerie21.tls@gmail.com
La maison des Lunetiers
Du Lundi au Samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h.
Pour tout renseignement ou visite guidée par la galeriste contacter le 06 86 12 41 83.

VOTRE SALON